Structure de CRC

Organigramme de CRC-RDC

12
  1. l’Assemblée Générale

    • La Composition

               L’AG est composée de :   

  • Fondateurs ;
  • Membres effectifs ; 
  • Président et Secrétaire du Conseil d’Administration;
  • Coordinateur et Directeurs ;
  • Invités proposés par le CA (Membres sympathisants et d’honneur en tenant compte de leur compétence et disponibilité.
  •  Les attributions

Les attributions de l’Assemblée Générale sont les suivantes :

  • Déterminer les orientations à suivre et approuver les visions et les perspectives tendant à l’épanouissement ou l’extension du CRC-RDC (asbl) ;
  1. Modifier les Statuts et le Règlement Intérieur du CRC-RDC (asbl) ;
  2. Elire et révoquer les membres du Conseil d’Administration, de la Commission de Contrôle et les cadres de la Coordination (le Coordinateur, le Directeur Administratif et des Ressources Humaines, le Directeur Financier et le Directeur des Programmes et Fundraising et le Directeur de Formation ;
  3. Décider de la création et de l’implantation d’une Antenne du CRC-RDC (asbl) sur proposition du CA ;
  4. Fixer le montant en monnaie nationale des frais d’adhésion payable en espèce, en nature ou en expertise sur proposition du CA.

NB :A.       L’AG dispose d’un Bureau de trois membres dont un Modérateur et deux Secrétaires-Rapporteurs élus séance tenante parmi les membres fondateurs et effectifs. Ce Bureau fonctionne uniquement durant les assises. 

  1. Le Promoteur est de droit Président du CRC-RDC (asbl).

1.4.   Du fonctionnement

  • L’Assemblée Générale se réunit une fois par an en session ordinaire au mois de mars sur convocation du Président du CA en concertation avec le Président du CRC. Elle peut se réunir en session extraordinaire en cas d’urgence.
  • Le Président du CA dirige les préliminaires de l’AG (méditation, accueil des participants, vérification du quorum) jusqu’à l’élection et l’installation du Bureau.
  • Le Président du CA lance les invitations aux membres au moins trente jours avant l’ouverture de la session, lesquelles doivent mentionner clairement le lieu et l’ordre du jour.
  • Elle peut inviter les représentants des bailleurs ou tout autre partenaire externe.
  • Chaque membre fondateur et effectif présent à l’Assemblée Générale a le droit d’être électeur et éligible à l’exception des invités.
  • L’Assemblée Générale ne peut valablement siéger que si le quorum des 2/3 (67 %) des membres votants invités par son Président est atteint.
  • Si le quorum n’est pas atteint, une nouvelle session est convoquée endéans trente jours suivant la même procédure et se tient quel que soit le nombre des membres présents.
  • Les décisions de l’Assemblée Générale sont prises à la majorité absolue des voix (51 %), à l’exception des décisions très importantes telles que le transfert de siège, l’exclusion des membres, la désignation des agents de la Coordination, la révocation des personnes chargées de l’administration, la modification des Statuts et du Règlement Intérieur et la dissolution du CRC-RDC (asbl) qui, elles, requièrent la majorité des 2/3 (67 %) des voix.
  • Les Résolutions de l’AG sont adoptées par les membres avant la clôture de la session.
  1. LA COMMISSION DE CONTROLE

    • La composition

Elle est composée de 3 Contrôleurs, dont au moins une femme, désignés par l’Assemblée Générale, de préférence parmi les membres du CRC-RDC (asbl), pour un mandat de deux ans renouvelable une fois. Les Contrôleurs ne peuvent assumer en même temps d’autres responsabilités au Conseil d’Administration et à la Coordination.

  • Les attributions

La Commission de Contrôle a pour rôle de :

  • vérifier l’application des dispositions réglementaires en matière de gestion des ressources du CRC-RDC (asbl) ;
  • veiller au bon déroulement des activités du CRC-RDC (asbl).
    • Le fonctionnement

La Commission de Contrôle effectue ordinairement son contrôle une fois par semestre (en février et août).

La commission de Contrôle présente son rapport à toute session ordinaire du CA et de l’AG avec recommandations pour dispositions utiles.

Lorsque le contrôle est requis par l’Assemblée Générale ou par le Conseil d’Administration pour suspicion légitime dans le chef de la Coordination, il s’effectuera en temps opportun fixé par l’organe requérant.

Le contrôle s’effectue sur ordre du Conseil d’Administration cinq jours francs après la fin du sixième mois de la période concernée.

Le contrôle s’étendra sur sept jours au maximum, sauf cas de force majeure ou de nécessité. Les contrôleurs ne pourront jamais s’improviser à un autre moment, à moins d’être requis par l’AG ou le CA.

En cas d’une dépense manifestement inutile, l’auteur pourra être contraint de restituer le montant si sa culpabilité est établie, d’abord à l’amiable, au besoin par la justice.

La Commission de Contrôle peut recommander au CA d’ordonner un audit externe en cas de nécessité.

  1. Le Conseil d’Administration

3.1. La composition

  • Il est composé de cinq membres, dont au moins deux femmes, élus par l’Assemblée Générale, de préférence parmi les membres effectifs, pour un mandat de cinq ans une fois renouvelable.
  • Le Coordinateur et les Directeurs y participent à titre consultatif.
  • Les invités peuvent participer à ses assises pour leur expertise technique sur invitation du président du CA.

3.2.   Les  attributions

  1. Il a pour attributions de :
  • préparer les assises de l’Assemblée Générale et faire exécuter les décisions de celle-ci ;
  • faire le suivi des résolutions ou des décisions prises par l’Assemblée Générale ;
  • superviser la Coordination par des descentes ponctuelles au bureau administratif du CRC-RDC (asbl) et sur le terrain, par la prise de connaissance des outils de gestion et des projets ainsi que par des dialogues réguliers avec les responsables, les agents et les bénéficiaires ;
  • ordonner à la Commission de Contrôle de procéder à la vérification administrative et au contrôle financier ;
  • approuver les rapports, programmes, budgets et projets lui présentés par la Coordination lors des séances ordinaires ou extraordinaires ;
  • rencontrer avant et après tout partenaire extérieur ou toute autre personnalité de marque visitant l’Organisation en vue d’échanger avec lui sur l’agenda et le résultat de sa visite ;
  • analyser au préalable tout contrat de partenariat entre le CRC-RDC (asbl) et les personnes physiques ou morales ;
  • être partie prenante avec le Coordination du processus de recrutement au bureau du siège social et dans les Antennes ;
  • fixer la prime ou le per diem des membres des organes délibérants de l’Organisation, le barème salarial et les frais de mission des employés de la Coordination ;
  • approuver les avantages dont question aux Articles 25 et 43 ci-dessous ; 
  • recevoir et traiter toute proposition de modification de RI ou des Statuts ;
  • évaluer l’équivalent en monnaie nationale des frais d’adhésion en nature et en expertise ;
  • proposer à l’AG la création et l’implantation d’une Antenne du CRC-RDC (asbl) ;
  • approuver la nature de l’assistance sociale proposée par la Coordination en faveur d’un membre dans le besoin ;
  • ordonner un audit externe à la fin de chaque année sociale ;
  • approuver toute dépense excédentaire mais justifiée non prévue au plan d’action de la Coordination ;
  • se saisir de tout manquement à la discipline conformément à l’article 54 ci-dessous ;
  • consulter un juriste pour s’assurer de la légalité de toute peine disciplinaire ;
  • élaborer son plan d’action semestriel ;
  • signer tout accord de partenariat avec les personnes physiques ou morales extérieures.

 3.3.   : Le  fonctionnement

  • Le CA se réunit deux fois par an (en février et en août) sur convocation de son président, au premier semestre et au deuxième semestre, à la veille de la réunion de l’Assemblée Générale.
  • Le quorum des réunions est de 2/3 et les recommandations sont adoptées à la majorité absolue. 
  • Le président du Conseil d’Administration fait rapport à l’Assemblée Générale.
  1. La Coordination

La Coordination est l’Organe de gestion et d’exécution quotidienne des activités du CRC-RDC (asbl).

  • La composition

Elle est composée du Coordinateur, de Directeur Administratif et des ressources Humaines, du Directeur Financier, du Directeur des Programmes et Fundraising, du Directeur de Formation, des Chefs de Départements et des chefs d’Antennes

Ils sont élus ou désignés de préférence parmi les membres effectifs ou à défaut recrutés à l’extérieur.

  • La Direction Administrative et des Ressources Humaines comprend les Départements de l’Administration et de la Logistique
  • La Direction des Finances comprend les Départements de Comptabilité et des Activités Génératrices des Revenus (AGR).
  • La Direction des Programmes comprend les Départements de Paix et Développement, Protection et Communication.
  • La Direction de Formation comprend les Départements de Formation Permanente et de l’Enseignement Supérieur et Universitaire.
    • Les attributions
  1. Les attributions de la Coordination sont les suivantes :
  • s’occuper de la gestion et de l’exécution quotidienne des activités du CRC-RDC (asbl) ;
  • élaborer le programme d’action, les projets et le budget à soumettre au Conseil d’Administration ;
  • présenter au CA tout partenaire extérieur ou toute personnalité de marque visitant l’Organisation ;
  • réserver au CA la copie de toute correspondance administrative avec le président du CRC-RDC (asbl) et les partenaires extérieurs ;
  • fixer les avantages dévolus aux agents invités pour un travail spécifique à la Coordination.
  1. Les Attributions des animateurs de différentes Directions sont reprises dans le Manuel des Procédures Administratives et Financières (MAPAF).
    • Le fonctionnement

  2. La Coordination est dirigée par le Coordinateur.

Ce dernier fait trimestriellement Rapport au Conseil d’Administration sans préjudice du Rapport annuel dressé à la fin de chaque exercice.

La Coordination se réunit chaque mois.

  1. La Coordination dispose d’un Bureau composé du Coordinateur et des Directeurs pour concertation quotidienne. Il se réunit à tout moment selon le besoin et à titre consultatif.
  2. Le Coordinateur ne peut prendre une décision de grande importance sans l’avis de la Coordination. Toutefois, il peut prendre des mesures conservatoires sur avis du Bureau de la Coordination.

 4.4.1. La direction des activités

  • Le Coordinateur dirige les activités du Centre Résolution Conflits. A ce titre, les animateurs d’autres organes statutaires doivent requérir son aval avant d’effectuer le travail à la Coordination ou avant d’opérer une descente sur le terrain à moins qu’ils n’établissent qu’il y a une urgence exceptionnelle.
  • Le Coordinateur est donc chargé de coordonner et de superviser toutes les activités de l’Organisation. Il assure l’exécution des décisions de l’AG, du CA et de la Coordination. Il est le principal animateur de l’Organisation.
  • Le Coordinateur doit faire régner parmi le staff un esprit d’équipe, de respect mutuel, d’encouragement, d’humilité, d’unité et de cohésion sociale. Il doit rassembler, prêcher par l’exemple, savoir écouter, encourager, guider, rassurer sans pour autant sacrifier à la rigueur, le professionnalisme dans le travail.

4.4.2. La supervision des activités des agents

Les agents de la Coordination travaillent sous la supervision du  Coordinateur, ou en cas d’empêchement d’un des Directeurs assumant l’intérim. Ainsi, tout intérim doit être notifié par écrit à l’intérimaire désigné avec copie au Conseil d’Administration.

Toute sortie pendant les heures de service ou toute absence doit être autorisée par lui ou son délégué et dûment justifiée.

Si non, elle expose les contrevenants à la sanction d’avertissement prévue à l’article 51 du présent Règlement.

4.4.3. Les rôles des Directeurs

Les Directeurs sont chargés d’organiser les différentes activités qui cadrent avec leurs domaines.

  • Ils font leur rapport mensuel d’activités au Coordinateur du CRC-RDC (asbl).
  • Ils participent aux diverses formations organisées par différents organismes et ONG pour acquérir de nouvelles connaissances à mettre au service des Directions dont ils assument la responsabilité.

4.4.4. Les Antennes

4.4.4.1. : Ses attributions

L’Antenne est une représentation du CRC-RDC (asbl)  au niveau local ; elle travaille en étroite collaboration avec la Coordination. Sa création et son implantation sont décidées par l’Assemblée Générale sur proposition du Conseil d’Administration.

Elle a  pour rôle de poursuivre les objectifs du CRC-RDC (asbl)   dans le milieu de son implantation.

 4.4.4.2.  Fonctionnement

L’Antenne est organisée à la manière de la Coordination du CRC-RDC (asbl) en tenant compte de la réalité du milieu où elle est implantée.

Elle fonctionne sous la supervision du Coordinateur qui la visite au moins une fois par an.

Les responsables de l’Antenne sont désignés par la Coordination parmi les membres les plus engagés et les plus méritants du milieu pour un mandat de trois ans, deux fois renouvelable.

Une Antenne ne doit pas dépasser cinq membres de staff.

  1. Les Comités de Paix

5.1.: Des attributions

Le Comité de Paix est la cellule de base à travers laquelle le CRC-RDC (asbl)  accomplit sa mission au niveau local.

Il est constitué directement et démocratiquement par la communauté locale à l’issue d’un séminaire organisé par le CRC-RDC (asbl)  dans un milieu déterminé.

Le rôle du Comité de Paix est de poursuivre les objectifs du CRC-RDC (asbl)  au niveau local.

5.2.Le  fonctionnement

  1. Le Comité de Paix est organisé en tenant compte des dispositions statutaires, réglementaires du CRC-RDC (asbl) et de la réalité du milieu où il est implanté.
  2. Sa composition est fonction du volume de la communauté à servir. Un Comité de Paix doit avoir au minimum un effectif de 5 Toutes les couches sociales de la communauté doivent en faire partie, particulièrement les femmes et les jeunes.
  3. Les membres du Comité de Paix travaillent à titre bénévole. Ils sont cependant naturellement des ayant-droits pour toute activité de renforcement de capacité organisée par le CRC-RDC (asbl).
  4. Les membres du Comité de Paix qui en ont le profil seront privilégiés dans tout recrutement pour toute activité rémunérée à organiser dans leur milieu.